Association gestionnaire d'équipements culturels
Festival Jazz a la Harpe 2017
AFFICHE-WEB
+

Retrouver l’ensemble de la programmation sur le site http://jazzalaharpe.com/

En cette année 2017, l’Association 3 Regards est fière de vous (re)présenter son festival Jazz à La Harpe. Pour cette 17ème édition – et oui, déjà – on revoit notre copie : Nous vous proposons une nouvelle formule très ambitieuse. 2 semaines de festival, avec pas moins de 18 groupes qui vous feront swinguer pour une édition décidément très jazz. Oui car cette année, on vous embarque sur le voilier du jazz, encore du jazz, avec un trait de blues et un zeste de manouche, de pagode & de musique des Balkans !

Pour cette occasion le public sera accueilli au cœur même de la maison, pour une ambiance intimiste à souhait. Du haut de son promontoire, le jazz dominera largement les gammes du festival, chaperon bienveillant et distingué. Mais dès qu’il a le dos tourné, les souris investissent les lieux pour des soirées portant haut les couleurs du blues, du manouche, du lindy hop ou encore carrément de la samba et du reggae !

Nous vous avons donc concocté 11 soirées, où vous pourrez manger à table, ou bien danser, selon votre humeur et votre bon plaisir. Pour porter ces identités, des grands noms de la scène internationale et locale : l’Américaine Sylvia Howard, diva originaire d’Indianapolis installée aujourd’hui à Paris, tout comme Laurent Courthaliac. Ricky Ford, saxophoniste légendaire, arrive tout droit de Boston. Et bien évidemment les rennais Edouard Leys, le Galaad Moutoz Swing Orchestra, pour n’en citer que quelques uns.

Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises car en cette année de transition, nous mettons en place deux soirées en co-production avec la MJC Bréquigny… Cette initiative relève de la volonté de se rapprocher d’autres structures rennaises, et de lancer une série de collaborations tout au long de l’année entre acteurs du jazz à Rennes et alentours. Une collaboration naissante donc, qu’on espère être la première d’une longue série.

Une programmation internationale, des artistes renommés, des projets locaux, quoi d’autre ? Plus rien n’est impossible…